Le Kafi Lutz: une boisson diabolique

Vous le trouverez rarement dans le bar urbain branché au coin de la rue. Il ne figure pas souvent non plus à la carte des boissons des restaurants réputés pour leur gastronomie. Le Kafi Lutz est avant tout servi dans les restaurants de montagne, les bars au pied des pistes ou les stüblis alpins. Là, son odeur sirupeuse, reconnaissable entre toutes, l’annonce déjà de loin.

La recette du Kafi Lutz

La recette du traditionnel Kafi Lutz est simple et éprouvée depuis la nuit des temps. Il suffit de prendre une grande tasse, d’y mettre une-demi à deux cuillères à café de café instantané et de mélanger à 4 cl d’eau-de-vie (le plus souvent du Träsch, issu de la distillation de fruits comme les poires, les prunes ou les pommes). Verser de l’eau bouillante sur le tout. Votre boisson magique est prête. A chacun de décider des proportions des différents ingrédients, qui varient en fonction des préférences des consommateurs de cette boisson alpine de réputation sulfureuse.

L’histoire du Kafi Lutz

L’apparition du Kafi Lutz (aussi appelé Kafi Fertig ou Kafi Schnaps) remonte au début du XVIIIe siècle. La consommation d’eau-de-vie était alors très répandue en Suisse. On dit que la population rurale en consommait environ 13 litres par an et par personne. Pour beaucoup d’agriculteurs, la journée commençait, dès le petit-déjeuner, par un petit verre d’eau-de-vie pure, censée aider à digérer le fromage, un peu lourd. Cette consommation exagérée d’alcool et les conséquences qui s’ensuivaient pour la santé étaient une véritable épine dans le pied des autorités.

Elles ont finalement décidé d’interdire la consommation et la distillation d’alcool et de mettre en place des contrôles de police. Mais les agriculteurs et leurs valets étaient malins et ne se sont pas laissé faire: ils ont caché l’eau-de-vie dans le café. C’est ainsi qu’est apparu le Kafi Luz. La nécessité s’est transformée en vertu. Car avec le temps, les consommateurs ont remarqué que non seulement cette nouvelle boisson était délicieuse, mais qu’en plus elle donnait de l’entrain.

D’où vient le nom Kafi Lutz?

On ne connaît pas encore exactement aujourd’hui l’explication du nom Kafi Lutz. Le Kafi Lutz (que l’on écrit aussi Kafi Luz) pourrait venir de Luzern/Lucerne. Mais les Lucernois connaissent surtout cette préparation du café sous le nom de Kafi Träsch. Il est vrai que Luz pourrait aussi bien être l’abréviation de Luzifer/Lucifer que de Luzern: c’est effectivement une boisson diabolique.

Cette dernière explication n’est pas si aberrante. En effet, le Kafi Lutz est moins inoffensif qu’il y paraît et peut se laisser boire assez facilement. Il faut donc le consommer avec prudence. Surtout si on compte chausser de nouveau les skis.

Le Kafi Lutz: une boisson diabolique

► Boutique en ligne  

Dashboard iconZurück